Mistros

La Grèce découverte, la Grèce retrouvée


Le village

Mistros est un village de quelques centaines d’habitants situé à 400 mètres d’altitude face au massif de l’imposant mont Dirfis (1 850 m), en Eubée, presqu’île séparée de l’Attique par un bras de mer. L’Eubée s’étend au nord et à l’est d’Athènes dont elle n’est distante que d’une bonne heure de route. Malgré cette proximité et le développement du tourisme le long des côtes, la région a su conserver une bonne part de son authenticité. C’est particulièrement vrai dans les petits villages de montagne qui, sans vivre coupés du monde, restent peu contaminés par les aspects les moins agréables de la modernité, bruit et pollution en tête. Mistros est presque exactement au centre de l’Eubée, au nord d’Eretria, l’antique rivale d’Athènes. Les activités principales y sont l’agriculture et l’élevage.


Le projet

Le projet Mistros repose sur notre amour passionné pour notre région d’origine. Cette région, nous voulons la développer dans le respect de ses habitants et de son milieu naturel.

  • La culture millénaire de l’olivier se fait au rythme des saisons et son cycle se fond avec le cycle même de la nature. Si elle est pratiquée intelligemment, la transformation de l’olive en huile et en produits dérivés tels que la tapenade ou le savon, par exemple, engendre très peu de déchets puisque les produits de l’olivier (y compris le bois) sont valorisés à presque cent pour cent.
  • En toute logique, la promotion d’un tourisme de qualité, basé sur la découverte et sur l’échange, vient compléter l’activité agricole et artisanale de notre village en tant que dynamique économique valorisant à la fois la nature et la culture.
  • Notre activité permettra de créer des emplois pour limiter l’exode rural dans une région éprouvée mais volontaire et fière de son mode de vie et de ses racines !

L'équipe

Dimitris Stamatoukos vit et travaille en Belgique et en Grèce. Il partage son temps entre son activité de chef d’entreprise (frigoriste) en province de Hainaut et le projet de Mistros qui l’occupe de plus en plus. En Belgique, avec l’aide de sa compagne et de ses filles, il organise la vente des produits issus de Mistros. En Grèce, il peut compter sur sa famille grecque et sur ses amis, habitants du village, pour la production de l’huile et de ses dérivés ainsi que pour la promotion d’un tourisme de découverte et de nature.